À vos archives... 

La démarche photographique passe de le détournement d’image d’archive à une installation éphémère. L’insertion d’une autre forme photographique dans l’espace public amène progressivement à une nouvelle relation entre l’habitant et la photographie, entre le souvenir et la ré-appropriation présente d’une trace passée.

 

Ici, l’intervention artistique puise son essence dans le médium de la photographie sociale pour rejoindre un acte plus plastique: l’installation éphémère et participative. En utilisant les codes empruntés au street—art et au graphisme, l’œuvre produite s’installe dans l’espace public, un nouveau décor urbain. Il ne s’agit plus de prendre des photos pour immortaliser un moment, ou de placarder sur les murs, des images passées sans relectures, sans ré-appropriation. Ces représentations, extirpées de leur contexte, sont désormais libre de toute interprétations et suggère une nouvelle lecture: un mélange d’imaginaire, de familiarité, de ré-appropriation. En quittant sa forme originale et mémorielle, la photographie devient une matière de représentation, une écriture publique d’une nouvelle histoire, d’un

nouveau souvenir.
 

En résonance avec la récolte d’image et un travail d’accompagnement, l’intervention artistique À vos archives... s’invite comme une invitation, comme un compagnon pour s’embarquer dans la déambulation des rues à la découverte de ses voisins, de ses commerces. Durant l’intervention à venir, ces images sont les gardiennes d’un espace sans cesse réinventé, réaménagé, vécus par les habitants et les passants. A l’issue du collage, elles deviennent des souvenirs: souvenir d’une rencontre impromptu dans l’espace du quotidien, souvenir d’un lieu marquant que le passant vient de remarquer , souvenir d’un événement qu’il a manqué ou vécu.